Descripteur : 
Famille : Atyidés
Synonymes
Caridina Japonica
Noms Communs
Crevette d'Amano
Crevette d'Yamato
Crevette mangeuse d'algues
Fiche créée le : 16/02/2018 18:35:07  par : TheEdge
Modifiée le : 20/02/2019 16:37:56  par : Grand Père

Caridina multidentata   
Crevette d'Amano
 Origines géographiques
Aire d'origine :
Asie
Pays :
Corée, Japon, Taiwan
La crevette d'Amano se rencontre dans beaucoup de fleuves et rivières, notamment les marais du fleuve Yamato. On la trouve aussi, selon certaines sources à Taiwan et en Corée.
 
 Environnement
Paramètres du milieu naturel :
Eau :
Douce, Saumâtre
GH :
2 à 10 °GH
On trouve cette crevette dans des habitats aussi divers que des rivières de montagne ou des marais.

Les paramètres ci-dessus sont ceux des marais du fleuve Yamato, un de ses nombreux habitats naturels.
 
Dispo vente :
Disponible
 
 Description
Taille :
: 4 à 5 cm SL
Espérance de vie :
2 à 3 ans
Alimentation :
Omnivore
Bien que réputée pour être des mangeuses d'algues, leur consommation reste très modérée et elles ne sont en aucun cas une solution à une invasion d'algues vertes. Leur régime alimentaire se compose plutôt de déchets organiques (déjections, restes de nourriture). Elles contribuent donc à leur rapide élimination. Ce sont aussi des charognardes notoires qui s'attaqueront à tous les cadavres de poissons et autres animaux.

Dans un gros aquarium communautaire, elles trouveront probablement suffisamment de nourriture avec les restes des poissons, algues et autres déchets, mais en aquarium spécifique, il sera nécessaire de les nourrir avec des pastilles pour poissons de fond ou crustacés, dont elles raffolent.
Dangerosité :
 
 
 Aucun
 
 Maintenance
Paramètres de maintenance :
 
Température (°C):
        20      23              27      30
pH :
              6,5                       7,5

GH (°GH):
         2       3              12       20
Caractéristiques de l'aquarium :
Population min. :
6
 Elle peut s'adapter des qualités d'eau très diverses allant d'une eau douce et légèrement acide à une eau dure et alcaline, voir légèrement saumâtre. De même, la température peut varier entre 20 et 30 °C, même si l'idéal reste autour de 25°C.

Comme tous les crustacés, elle mue régulièrement, et il lui faut donc du calcium ainsi que d'autres minéraux essentiels pour reconstituer son exuvie. Les GH et un KH ne doivent donc en aucun cas être nul. Elles mueront plus facilement et plus fréquemment dans une eau fortement minéralisée.

Comme avec tous les invertébrés aquatiques, elle est sensible aux métaux lourd, principalement le cuivre présent dans de nombreux traitement médicaux ou algicides. Les nitrates doivent aussi être contenus dans des proportions raisonnables.

Les crevettes Amano sont grégaires, il est donc préférable de former un petit groupe. Elles ne présentent aucune agressivité intra ou inter-spécifique, et peuvent cohabiter avec tous les poissons non prédateurs. La cohabitation avec d'autres espèces de crevettes peut toutefois s'avérer plus hasardeuse.
 
 Reproduction
Type :
Ovipare
En aquarium :
Difficile
Processus de reproduction :
Le cycle de vie naturel de Caridina multidentata passe par de l'eau saumâtre voir de l'eau de mer. Les phases larvaires de son développement se dérouler en eau saumâtre autour de 17 à 34 g/l.

La femelle grainée porte leurs œufs sous ses pléopodes durant environ quatre semaines. On isole alors la femelle dans un bac pour la ponte, en eau douce. La femelle expulse les larves dès leur éclosion. On peut alors la retirer. Le bac doit être planté de Mousse de Java, riche en algues et l'eau un peu verte, afin de nourrir les larves pendant les premiers jours. Après 3 à 5 jours, il faut transférer les larves dans un bac d'eau salée riche en phytoplancton. Après 3 semaines et avoir pris plusieurs formes, les larves se prennent la forme adultes en miniature. Les jeunes crevettes mesurent alors 5 mm et sont déjà capables de marcher et de nager. Elles se nourrissent comme les adultes, d'algues vertes, de détritus ou de la nourriture laissée par les poissons. On peut alors dessaler alors l'eau, en pratiquant des changements d'eau successifs à l'eau douce, durant une semaine, jusqu'à obtenir une salinité très faible. lorsque leur taille le permet, elles peuvent être introduites en bac communautaire.