Descripteur : Johnson, 1961
Famille : Atyidae

Synonymes :
Caridina cf. propinqua
Noms Communs :
Crevette mandarine

Sunkist shrimp (en)
Genre : Caridina
Caridina serratirostris (De Man, 1892)
Caridina caerulea (von Rintelen & Cai, 2009)
Caridina breviata (N.K.Ng & Cai, 2000)
Caridina simoni (Bouvier, 1904)
Caridina trifasciata (Yam & Cai, 2003)
Caridina woltereckae (Cai, Wowor & Choy, 2009)
Caridina acutirostris (Schenkel, 1902)
Caridina brevicarpalis (De Man, 1892)
Caridina propinqua (De Man, 1908)
Caridina cf. babaulti (Bouvier (1918))
Caridina logemanni (Klotz & von Rintelen, 2014)
Caridina dennerli (von Rintelen & Cai, 2009)
Caridina ensifera (Schenkel, 1902)
Caridina fernandoi (Arudpragasam & Costa, 1962)
Caridina glaubrechti (von Rintelen & Cai, 2009)
Caridina gracilirostris (De Man, 1892)
Caridina holthuisi (von Rintelen & Cai, 2009)
Caridina lanceolata (Woltereck, 1937)
Caridina lingkonae (Woltereck, 1937)
Caridina loehae (Woltereck, 1937)
Caridina longidigita (Cai & Wowor, 2007)
Caridina multidentata (Stimpson, 1860)
Caridina sarasinorum (Schenkel, 1902)
Caridina mariae (Klotz & T.von Rintelen, 2014)
Caridina spinata (Woltereck, 1937)

25 premiers résultats seulement

Caridina thambipillai   
Crevette mandarine
Origines géographiques
Aire d'origine :
Asie
Pays :
Birmanie, Malaisie
 
Caridina thambipillai est actuellement connue du Sarawak, de la Malaisie péninsulaire et du Myanmar (Cai et al.2007)
Environnement
Paramètres du milieu naturel :
Eau :
Douce, Saumâtre
 
Elle ne vit pas seulement dans les estuaires saumâtres comme le fait c. propinqua, mais aussi dans des zones marécageuses avec des valeurs de pH, parfois aussi peu que pH 4,0 à 5,0.
On la trouve dans de tout petit cours d'eau et des ruisseaux à faible débit généralement sur un substrat rocheux.
Menace et protection :
NE
NA
DD
LC
NT
VU
EN
CR
RE
EW
EX
Statut UICN : 
LC : Préoccupation mineure
Description
Taille :
: 2 à 2,5 cm SL  
: 2,5 à 2,8 cm SL
Respiration :
Branchiale
Longévité :
1 à 2 ans
 
Caridina thambipillai diffère peu de C. propinqua, avec laquelle elle est régulièrement confondue.
La morphe la plus courante de Caridina thambipillai est une couleur orange intense. La conservation de paramètres optimaux permet aussi de maintenir la coloration.


Le statut de cette crevette est incertain et fera probablement l’objet d’une révision prochainement. Les caractères morphologique de la Caridina propinqua ont permis à Werner Klotz d’établir un lien avec cette crevette orange importée sur le marché européen. Elle a donc été nommée Caridina cf. propinqua
 
Alimentation :
Régime : 
Algivore
 
Maintenance
Paramètres de maintenance :
Température :(°C)
        24      26              28      30
pH :
         6,5      6,8            7,2      7,5

GH :
(°GH)
         5       8              10       12
Caractéristiques de l'aquarium :
Volume :
20 l minimum (50 l recommandé)
Brassage :
Population :
6 minimum (12 recommandé)
Ratio M/F :
1 / 1
 
 On sait peu de choses sur le statut de l'espèce à l'état sauvage.

Caridina thambipillai est une espèce grégaire, et elle doit impérativement vivre en groupe d'au moins six individus de la même espèce.
Caridina thambipillai une crevette de ruisseau. On veillera donc à lui fournir un aquarium à l'eau claire et modérément agitée, pourvu en végétation. Le substrat pourra être rocheux ou sableux.
Compte tenu du fait qu'elles fréquente les eaux vives, l'aération sera également recommandée. Un système venturi ou un rejet de filtre en surface sera néanmoins suffisant.
 
Dispo vente :
Rare
Attention, Caridina thambipillai Johnson, 1961 est souvent confondue avec Caridina propinqua De Man, 1908 avec laquelle elle partage le nom usuel.

Avant d'être décrite, cette crevette portait d'ailleurs le nom provisoire de Caridina cf. propinqua sous lequel elle est encore le plus souvent vendue.

Les spécimens vendus dans le commerce sont généralement prélevés dans la nature, aussi, on veillera à se renseigner sur la provenance et l'identification des crevettes acquises.
Reproduction
Type :
Ovipare
En aquarium :
Difficile
Processus de reproduction :
il n’y a aucune information relative à sa reproduction en milieu naturel, ni en captivité. On peut toutefois se baser sur les informations concernant la Caridina propinqua qui nécessite un passage des larves pélagiques en eau saumâtre.
Commentaires
L'abréviation cf. (abréviation du latin: confer/conferatur, signifiant «comparer») est généralement placé entre le nom du genre et le nom de l'espèce pour décrire un spécimen difficile à identifier en raison de difficultés pratiques ou pour exprimer une identité possible.

Étymologie : Caridina vient du grec καρίς (karís) "crevette" et thambipillai, (prénom indien) du prénom de l'un des découvreur ?
Sources
GBIF, IUCN,
- Johnson, DS. "Notes sur les crustacés d'eau douce de Malaisie. I. Les Atyidae". in Bulletin du Musée Raffles 26: 120-153. (1961)
- Cai, Y., Ng, PKL et Choy, S. 2007. Crevettes d'eau douce de la famille des Atyidae (Crustacea: Decapoda: Caridea) de la Malaisie péninsulaire et de Singapour. Bulletin Raffles de Zoologie 55: 277-309.