Descripteur : Choy & P.K.L. Ng, 1991
Famille : Atyidae

Synonymes :
Caridina cf. balbauti (?)
Noms Communs :
Caridine Temasek

Green Temasek Shrimp (en)
Genre : Caridina
Caridina serratirostris (De Man, 1892)
Caridina caerulea (von Rintelen & Cai, 2009)
Caridina breviata (N.K.Ng & Cai, 2000)
Caridina simoni (Bouvier, 1904)
Caridina trifasciata (Yam & Cai, 2003)
Caridina woltereckae (Cai, Wowor & Choy, 2009)
Caridina acutirostris (Schenkel, 1902)
Caridina brevicarpalis (De Man, 1892)
Caridina propinqua (De Man, 1908)
Caridina cf. babaulti (Bouvier (1918))
Caridina logemanni (Klotz & von Rintelen, 2014)
Caridina dennerli (von Rintelen & Cai, 2009)
Caridina ensifera (Schenkel, 1902)
Caridina fernandoi (Arudpragasam & Costa, 1962)
Caridina glaubrechti (von Rintelen & Cai, 2009)
Caridina gracilirostris (De Man, 1892)
Caridina holthuisi (von Rintelen & Cai, 2009)
Caridina lanceolata (Woltereck, 1937)
Caridina lingkonae (Woltereck, 1937)
Caridina loehae (Woltereck, 1937)
Caridina longidigita (Cai & Wowor, 2007)
Caridina multidentata (Stimpson, 1860)
Caridina sarasinorum (Schenkel, 1902)
Caridina mariae (Klotz & T.von Rintelen, 2014)
Caridina spinata (Woltereck, 1937)

25 premiers résultats seulement

Caridina temasek   
Caridine Temasek
Origines géographiques
Aire d'origine :
Asie
Pays :
Indonésie, Malaisie, Singapour
 
Cette espèce est actuellement connue de la Malaisie péninsulaire, de Singapour, de Bornéo (Sarawak et Kalimantan Ouest).
La présente étude montre que C.temasek a une distribution plus large que précédemment enregistrée du sud de la Thaïlande au nord au West Kalimantan, L'Indonésie au sud.Distribution. - La péninsule malaise, le Sarawak et Ouest Kalimantan (Yixiong Cai).
Environnement
Paramètres du milieu naturel :
Eau :
Douce
 
L'espèce se rencontre dans des lacs et des cours d'eau plutôt en altitude, vers 400 m et plus.
Menace et protection :
NE
NA
DD
LC
NT
VU
EN
CR
RE
EW
EX
Statut UICN : 
LC : Préoccupation mineure
Cette espèce est en danger à Singapour.
Description
Taille :
: 2 à 2,5 cm SL
Respiration :
Branchiale
Longévité :
1 à 2 ans
 
Caridina temasek, est proche de Caridina zebra

description. - Tribune (figures 13A, 14A, B) droite, ou légèrement sigmoïde, atteignant près de l'extrémité du segment basal de pédoncule antennilaire ou légèrement au-delà de la fin du deuxième segment. Formule rostrale: 4–6 + 10–14 / 2–6. Angle suborbitaire aigu,distinctement séparé des épines antennaires; ptérygostomienmarge arrondie. Sixième somite abdominal 1,5 fois plus long que haut, 0,6 fois longueur de la carapace, 1,6 fois plus longue que fi cinquième somite, légèrement plus court que telson. Telson (Fig.14C) 3,0 fois plus long que large, marge distale arrondie, ne se terminant pas par une saillie, avec 3 à 4 paires de spinules dorsales et une paire de dorsolatérales spinules; extrémité distale avec 3 ou 4 paires d'épines, paire latéralelégèrement plus longs que les paires intermédiaires. Carène préanale (Fig.13I) triangulaire, sans colonne vertébrale ou avec une très petite colonne vertébrale. Yeux bien développés, extrémité antérieure atteignant 0,7 fois la longueur du segment basal du pédoncule antennulaire. Pédoncule antennulaire0,8 fois plus long que la carapace; segment basal de l'antennairepédoncule plus long que la longueur combinée des deuxième et troisième segments, angle antérolatéral atteignant 0,3 fois la longueur du deuxième segment, deuxième segment nettement plus long que le troisième segment. Stylocérite atteignant 0,8 fois la longueurdu segment basal du pédoncule antennulaire. Scaphocérite 3.6fois aussi longtemps que large. Processus incisif de la mandibule se terminant par des dents irrégulières, molaire processus tronqué. Lacinia inférieure des maxillules largement arrondie, sous-triangulaire, lacinia supérieure allongée, avec un certain nombre de dents distinctes sur la marge interne, palpe élancée. Endites supérieursdu maxillaire subdivisé, palpe courte, scaphognathite effilée en arrière avec de nombreuses soies longues et courbes à l'arrière finir. Palpe de fi premier maxillipède (Fig. 13B) se terminant par un fi nger-comme la projection. Second maxillipède typique, bien podobranchdéveloppé. Troisième maxillipède atteignant la fin de la scaphocérite,avec le segment ultime plus court que l'avant-dernier segment. Epipodes bien développés sur fi 2 premiers péréiopodes, réduits en troisième et quatrième. Premier péréiopode (figures 13C, 14E, F) atteignantà l'extrémité du segment basal du pédoncule antennulaire; merus 2.6fois aussi long que large, légèrement plus court que le carpe; carpeexcavé antérieurement, plus court que chela, 3,1 fois plus long que haute; chela 2,9 fois plus long que large; fi ngers 1,4 fois plus long comme la paume. Deuxième péréiopode (figures 13D, 14G) atteignantau-delà de la fin du deuxième segment du pédoncule antennulaire; merusplus court que le carpe, 5,4 fois plus long que large; carpe 1.4fois plus long que chela, 7,2 fois plus long que haut; chela 3,8fois aussi long que large; fi ngers 1,3 fois plus long que la paume. Troisième péréiopode (Fig.13E, F, 14H, I) atteignant la fin de scaphocérite, propodus 13 fois plus long que large, 4,1 fois aussi longtemps que dactylus; dactylus 4,3 fois plus long que large(épines incluses), se terminant par une griffe, avec 8 accessoires épines sur fl marge exor. Cinquième péréiopode (Fig.13G, H,14J, K) atteignant la fin du deuxième segment de l'antennaire pédoncule, propodus 14 fois plus long que large, 2,8 fois aussi longtemps que dactylus; dactylus mince, 5,2 fois plus long quelarge (spinules incluses), se terminant par une griffe, avec 55–72 spinules sur fl marge exor. Endopode du premier pléopode mâle subriangulaire, deux fois plus aussi long que large, atteignant 1/4 de la longueur de l'endopode, appendice interna atteignant au-delà de la fin de l'endopode par la plupart de ses longueur. Appendice masculina du deuxième pléopode mâle élancé, atteignant la moitié de la longueur de l'exopode. Diaérèse uropodale (Fig. 14L) avec 12–16 mobiles spinules. Femelles ovigères dont la taille des œufs est de 0,70–0,85 × 0,44–0,54 mm.

Remarques. - En forme de tribune, péréiopodes élancés et la taille des œufs, C. temasek peut facilement être confondu avec C.excavatoides et C. tonkinensis . Mais cela peut facilement êtredifférenciée des deux dernières espèces par la structure de l'endopode du mâle fi premier pléopode, qui a une appendice interne (vs absent).Johnson (1961) a sans doute référé une femelle ovigère et une femelle non ovigère «d'un ruisseau assez rapide fl en raison de Avotre réservoir Keroh, Malacca »à C. babaulti .Selon sa description, ils semblent appartenir à la espèces présentes; et un réexamen des spécimens(ZRC 1979.4.11.12) con fi rms cette. Caridina temasek peutse distingue facilement de C. babaulti par l'absenced'une colonne vertébrale ptérygostomienne.
 
Alimentation :
Régime : 
Omnivore
 
Maintenance
Paramètres de maintenance :
Température :(°C)
              22                       28
pH :
              6                       7,5

GH :
(°GH)
              2                        15
Caractéristiques de l'aquarium :
Volume :
40 l minimum (60 l recommandé)
Brassage :
 
 La maintenance de l'espèce Caridina temasek n'est pas encore documentée.
 
Dispo vente :
Non disponible
Reproduction
Processus de reproduction :
La reproduction de l'espèce Caridina temasek n'est pas encore documentée en captivité.
Commentaires
Étymologie : Caridina vient du grec καρίς (karís) "crevette", et temasek (Holding de Singapour ?)
Sources
GBIF, IUCN,
- Cai, Y., Ng, PKL et Choy, S. "Crevettes d'eau douce de la famille des Atyidae (Crustacea: Decapoda: Caridea) de la Malaisie péninsulaire et de Singapour". in Raffles Bulletin of Zoologie 55: 277-309 (2007)