Cichla pinima
Tucunaré pinima
Ressemble à C.jariina, C.temensis, C.thyrosus et C.vazzoleri de par ses rangs de taches sombres, plus ou moins confondues avec les bandes typiques, bordées de couleur claire. Ses points distinctifs sont une tache sombre dorsale sur la barre 3 dès le stade jeune et sa ligne latérale discontinue, une mâchoire bordée de couleur sombre.

Des informations manquantes, des précisions à apporter? N'hésitez pas à devenir membre de B-Aqua et participer à la rédaction de la base de données!
Taxinomie
Descripteur : Kullander & Ferreira, 2006
Classe: Actinopterygii
Ordre: Perciformes
Famille:  Cichlidae
Genre:  Cichla
Noms Communs
Tucunaré pinima
Membres du genre Cichla
Cichla piquiti (Kullander & Ferreira, 2006)
Cichla kelberi (Kullander, S.O. and E.J.G. Ferreira, 2006)
Cichla monoculus (Spix et Agassiz, 1831.)
Cichla ocellaris (Bloch & Schneider, 1801)
Cichla orinocensis (Humboldt, 1821)
Cichla temensis (Humboldt, 1821)
Cichla pinima (Kullander & Ferreira, 2006)
Cichla nigromaculata (Jardine & Schomburgk, 1843)
Cichla intermedia (Machado-Allison, 1971)
Cichla jariina (Kullander & Ferreira, 2006)
Cichla melaniae (Kullander & Ferreira, 2006)
Cichla pleiozona (Kullander & Ferreira, 2006)
Cichla thyrorus (Kullander & Ferreira, 2006)
Cichla vazzoleri (Kullander & Ferreira, 2006)
Cichla mirianae (Kullander & Ferreira)
Origine géographique
Aire d'origine : Amérique du sud
Brésil
Présent au Brésil, Pará Rio Curuá-Una, Rio Xingu, Rio Tapajós, Rio Capim, Rio Amazonas, partie basse du Rio Tocantins.
Introduit : Rio Paraguaçu, dans l’est du Brésil, et probablement dans d’autres régions du nord Brésil.
Environnement
Paramètres
Milieu
Douce
Description
Taille
: 30 à 52 cm SL  
: 0 cm SL
Régime
Carnivore
Cichla pinima
Poids maximum : 11 kg .
Comme tous les représentants du genre Cichla, on note une profonde échancrure entre les rayons durs et les rayons mous de la nageoire dorsale.L’espèce type du genre est C. ocellaris

Ressemble à C.jariina, C.temensis, C.thyrosus et C.vazzoleri de par ses 4 rangs ou plus de taches sombres, plus ou moins confondues avec les bandes typiques, bordées de couleur claire. Son seul point distinctif est une tache sombre dorsale sur la barre 3; dès le stade jeune
- ligne latérale généralement discontinue.
- forme générale plutôt allongée
Ecailles rang E1 inférieures à 100.
Barre 1 souvent en forme de tache plus ou moins circulaire ou divisée en plusieurs taches, au lieu de la bande noire typique, bordée de clair. Bordée dorsalement par une ligne latérale. Les barres 2 et 3 semblent également des fusions d’ocelles.
mandibule prognathe
Épines dorsales 3-4 ou 4-5 plus longues
Nageoire dorsale peu à très peu écaillée, nue chez les juvéniles.
Couleur globale chez l’adulte : dos et tête sombres, jaune intense en partie basse de la tête, devenant vert olive dorsalement et sur le pédoncule caudal. Un peu plus clair sur le côté et blanchâtre sur le ventre. Barres 1-3 gris sombre, étroites, bien séparées. Une tache sombre irrégulière en haut de la barre 3, souvent soulignée de bordure claire.
Souvent deux rangées de points clairs le long des flancs.
Opercules et côtés de la tête avec de nombreux points blancs. Deux à trois taches noires ocellées derrière l’oeil.
Partie rigide de la dorsale grise avec deux rangs de points blancs, 5 sur la dorsale molle.
Taches sombres post orbitales, non ocellées, comme une bande interrompue.
L’angle de la mâchoire, grise, est souligné de sombre.
Iris jaunâtre.
Ocelle de la caudale de la taille de l’oeil, bordée de blanc ou argenté en partie antérieure et postérieure uniquement chez les jeunes, complète chez l’adulte.
 
Régime Alimentaire
Piscivore
Dimorphisme
Bosse nucale des mâles âgés, de couleur grise, juste en avant de la dorsale, qui constitue une réserve lipidique pendant la période de reproduction.
Maintenance
Une maintenance en aquarium est peu conseillée de par sa taille et ses tendances fortement prédatrices, c’est un poisson plutôt à réserver à un aquarium public de plusieurs mètres cubes.
Reproduction
Type
Ovipare
Commentaires
Comme d’autres Cichla, on peut parfois le trouver sous le nom de Tucunaré qui désigne surtout l’ensemble des représentants du genre.

Son nom reprend le nom local de Tucunaré pinima. C’est un adjectif d’origine Tupi-Guarani qui signifie à tache blanche.
On en connaît plusieurs formes morphologiques, des études phylogénétiques montrent un clade où C.pinima sensu lato partage une parenté avec C.jariina, et un autre clade où il partage une parenté avec vazzoleri et tyrorus, tandis que le C.pinima du Rio Xingu, lui, se rapproche de melaniae et mirianae. (voir https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0172349#pone.0172349.ref029)

Il a probablement été introduit dans les années 1940 dans plusieurs réservoirs après construction de barrages, comme réserves piscicoles.
Références
https://svenkullander.se/publications/Kullander_Ferreira_Cichla_2006.pdf
Remise en question de la phylogénie des Cichla : https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0172349#pone.0172349.ref029
Fish base : https://www.fishbase.de/summary/Cichla-pinima.html
Life map - NCBI : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/Taxonomy/Browser/wwwtax.cgi?id=50735&mode=info (phylogénie complète de C.ocellaris et autres du genre visibles à https://lifemap-ncbi.univ-lyon1.fr , en entrant les noms de genre et espèce dans le moteur de recherche)
Informations sur la biologie et techniques de pêche : https://www.acuteangling.com/amazon-gamefish/peacock-bass-species-guide.html