Cichla mirianae
Tukunaré Fogo
Un Cichla vorace comme tous ceux de son genre, essentiellement inféodé au Brésil . Très semblable à C.orinocensis, si ce n’est qu’il possède une bande horizontale plus ou moins marquée qui relie les trois ocelles des flancs .

Des informations manquantes, des précisions à apporter? N'hésitez pas à devenir membre de B-Aqua et participer à la rédaction de la base de données!
Taxinomie
Descripteur : Kullander & Ferreira
Classe: Actinopterygii
Ordre: Perciformes
Famille:  Cichlidae
Genre:  Cichla
Noms Communs
Tukunaré Fogo
Membres du genre Cichla
Cichla piquiti (Kullander & Ferreira, 2006)
Cichla kelberi (Kullander, S.O. and E.J.G. Ferreira, 2006)
Cichla monoculus (Spix et Agassiz, 1831.)
Cichla ocellaris (Bloch & Schneider, 1801)
Cichla orinocensis (Humboldt, 1821)
Cichla temensis (Humboldt, 1821)
Cichla pinima (Kullander & Ferreira, 2006)
Cichla nigromaculata (Jardine & Schomburgk, 1843)
Cichla intermedia (Machado-Allison, 1971)
Cichla jariina (Kullander & Ferreira, 2006)
Cichla melaniae (Kullander & Ferreira, 2006)
Cichla pleiozona (Kullander & Ferreira, 2006)
Cichla thyrorus (Kullander & Ferreira, 2006)
Cichla vazzoleri (Kullander & Ferreira, 2006)
Cichla mirianae (Kullander & Ferreira)
Origine géographique
Aire d'origine : Amérique du Sud
Brésil
Présent au Brésil dans la région du Mato Grosso (Rio Arinos), bassin supérieur du Rio Tapajós, rivières Juruena et Teles Pires, bassin moyen et supérieur du Rio Xingu, rivières Fresco, Batovi, Culuene et Suiá-Missu.
Environnement
Paramètres
Milieu
Douce
Température
25 à 28 °C
Présent dans les zones calmes, dans les cuvettes de rivières à débit moyen, les chenaux ou lagunes inondables, plutôt profondes, dont l’aspect de l’eau varie de noire à claire, selon les saisons.
Description
Taille
: 27 à 31 cm SL  
: 0 cm SL
Régime
Carnivore
Cichla mirianae
Comme tous les représentants du genre Cichla, on note une profonde échancrure entre les rayons durs et les rayons mous de la nageoire dorsale.L’espèce type du genre est C. ocellaris

C.mirianae est très semblable à C.orinocensis, si ce n’est qu’il possède une bande horizontale plus ou moins marquée qui relie les trois ocelles des flancs .
Ligne latérale discontinue également.

Epines dorsales 3-6 plus longues. Nageoire dorsale nue chez les jeunes spécimens, jusqu’à 15,2 cm, puis quelques écailles éparses sur le premier tiers proximal de la partie molle et un seul rang d’écailles sur les bords des rayons antérieurs et postérieurs.

La coloration globale, elle, peut varier selon l’âge du spécimen, son sexe où la localité d’origine. Chez les mâles adultes, la couleur globale, jaune à brun clair, montre une partie dorsale plus sombre, olivâtre, le côté de la tête brun, la poitrine jaunâtre à blanc, partie ventrale du pédoncule caudal grisâtre.
Petites taches claires sur la face dorsale, trois rangées de taches claires sur la partie épineuse de la dorsale, cinq rangées sur la partie molle, deux taches antérieures brun foncé, postérieure noire. Les trois ocelles sont reliées par une ligne latérale faite de petites taches brun foncé irrégulières, dans la continuité d’une tache noire postérieure, qui se poursuit sur le pédoncule caudal.
Toutes les taches sombres sont bordées de taches blanchâtres ou argentées terne.
Les spécimens jeunes, eux, montrent une bande horizontale continue.
Bosse nucale des mâles âgés.
 
Dimorphisme
Bosse nucale des mâles âgés, juste en avant de la dorsale, qui constitue une réserve lipidique pendant la période de reproduction.
Dangerosité
 
 
 Aucun
Maintenance
Une maintenance en aquarium est peu conseillée de par sa taille et ses tendances fortement prédatrices, c’est un poisson plutôt à réserver à un aquarium public de plusieurs mètres cubes.

Disponibilité commerciale : 

Sujets jeunes uniquement
Reproduction
Type
Ovipare
Commentaires
Il a été nommé « mirianae » en honneur de Mirian Leal-Carvalho qui a participé à la collecte de spécimens.

Comme d’autres Cichla, on peut parfois le trouver sous le nom de Tucunare qui désigne surtout l’ensemble des représentants du genre. On le trouve parfois sous le nom de Tukunaré-Fogo

La couleur peut énormément varier. Certains spécimens montrent une couleur orangée, la barre horizontale, bien que toujours présente, n’est pas toujours nettement visible mais peut se présenter sous forme d’un nuage de points. Chez d’autres, ce sont les trois barres qu’on voit mal, mais dans ce cas la barre horizontale est nettement marquée. Les nageoires sont orangées chez les sujets jeunes, gris-bleu chez les plus âgés, sauf la moitié inférieure de la caudale, jaune à rougeâtre.
(voir https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0172349#pone.0172349.ref029)
Il fait partie des poissons de « pêche sportive », il y a peu d’informations à son sujet. Taille de 27 à 31cm, un spécimen de 52cm (un record signalé de 70 cm et 6,12kg mais la photo n’est pas typique de cette espèce - http://www.fishing-worldrecords.com/scientificname/Cichla%20mirianae/show ).
Références
https://svenkullander.se/publications/Kullander_Ferreira_Cichla_2006.pdf
Remise en question de la phylogénie des Cichla : https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0172349#pone.0172349.ref029
Fish base : https://fishbase.mnhn.fr/summary/Cichla-mirianae.html
Life map - NCBI : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/Taxonomy/Browser/wwwtax.cgi?id=50735&mode=info (phylogénie complète de C.ocellaris et autres du genre visibles à https://lifemap-ncbi.univ-lyon1.fr , en entrant les noms de genre et espèce dans le moteur de recherche)
Informations sur la biologie et techniques de pêche : https://www.acuteangling.com/amazon-gamefish/peacock-bass-species-guide.html