Caridina cantonensis
Descripteur : Yü, 1938
Famille : Atyidae

Synonymes :
Caridina mutata Cai & N.K.Ng, 1999
Noms Communs :
Crevette abeille
Caridine de Canton

Bee shrimp (en)
Genre : Caridina
Caridina serratirostris ()
Caridina simoni ()
Caridina trifasciata ()
Caridina woltereckae ()
Caridina acutirostris (Schenkel, 1902)
Caridina brevicarpalis (De Man, 1892)
Caridina propinqua (De Man, 1908)
Caridina cf. babaulti (Bouvier (1918))
Caridina logemanni (Klotz & von Rintelen, 2014)
Caridina dennerli (von Rintelen & Cai, 2009)
Caridina ensifera (Schenkel, 1902)
Caridina fernandoi (Arudpragasam & Costa, 1962)
Caridina glaubrechti (von Rintelen & Cai, 2009)
Caridina gracilirostris (De Man, 1892)
Caridina holthuisi (von Rintelen & Cai, 2009)
Caridina lanceolata (Woltereck, 1937)
Caridina lingkonae (Woltereck, 1937)
Caridina loehae (Woltereck, 1937)
Caridina longidigita (Cai & Wowor, 2007)
Caridina multidentata (Stimpson, 1860)
Caridina sarasinorum (Schenkel, 1902)
Caridina spinata  ()
Caridina spongicola ()
Caridina serrata (Richters, 1880)
Caridina cantonensis (Yü, 1938)

25 premiers résultats seulement

Caridina cantonensis   
Crevette abeille
Origines géographiques
Aire d'origine :
Asie
Pays :
Chine, Hong Kong
L'espèce est originaire des provinces du Guangdong et du Guangxi (Chine), de Hong Kong et peut-être du nord du Vietnam.
Environnement
Paramètres du milieu naturel :
Eau :
Douce
L'espèce vit dans les ruisseaux de montagne.
Menace et protection :
NE
NA
DD
LC
NT
VU
EN
CR
RE
EW
EX
Statut UICN : 
LC : Préoccupation mineure
Description
Taille :
: 1 à 3 cm SL
Longévité :
Environ 2 ans
Caridina cantonensis
Il existe une multitude de variétés de Caridina cantonensis réparties en deux grandes familles : Les "tiger" et les "Bee".

Photo principale : var Taiwan Bee Yellow King Kong
Photo environnement : var Taiwan Bee Crystal Red
Photo ci contre: var Taiwan Bee Blue Bolt
 
Alimentation : 
Omnivore
C’est une espèce omnivore à tendance détritivore. Dans leur milieu naturel elles se nourrissent principalement des feuilles séchées qui tombent dans l’eau et des restes de poissons morts.

Attention toutefois à ce que vous mettrez dans vos bacs, ces petits êtres sont extrêmement sensibles à tout produit chimique, tels que les pesticides présents sur la peau des fruits et légumes. Il faut donc s’orienter vers des fruits et légumes bio, préalablement épluchés et blanchis deux minutes à l’eau bouillante, pour faciliter leur consommation et éviter les parasites.

Prendre soin de retirer la nourriture non consommée dans les trois heures pour éviter toute pollution aux nitrates, auxquelles elles sont sensibles,

Les feuilles séchées sont excellentes également (chêne, noyer, mûrier, orties). Elles constituent leur principale source de nourriture, les feuilles de catappas ont un effet fongique et acidifie légèrement l’eau avec le tanin qu’elles dégagent, en plus de constituer de la nourriture qui ne pourrit pas, on peut en avoir constamment dans les bacs.

Il existe également des nourritures complètes sous forme de sticks, que vous trouverez sur des sites spécialisés.

Il est conseillé de faire un jour de jeûne dans la semaine (qui n’en est pas vraiment un, car elles trouvent toujours de quoi manger).
 
Maintenance
Paramètres de maintenance :
Température :(°C)
        15      20              25      26
pH :
         5,5      5,7            6,5      7

GH :
(°GH)
         2       4              6       8
Caractéristiques de l'aquarium :
Volume :
20 l minimum (40 l recommandé)
Brassage :
Moyen
Population :
10 minimum
Ratio M/F :
1 / 1
 De par la petite taille des juvéniles (1-2mm), on privilégiera des bacs spécifiques sans poissons qui peuvent être des prédateurs potentiels.

Espèce grégaire,les caridinas cantonensis devront êtres maintenues en groupe d’une dizaine d’individus minimum, leur zone de vie sera le fond du bac, elles se baladeront sur les décors et les vitres si elles ne sont pas nettoyées trop minutieusement.

La plupart du temps il est inutile d’ajouter un chauffage si le bac est dans une pièce de vie, il faudra veiller à maintenir une température comprise entre 15 et 25 °C. La température idéale de reproduction étant de 23 °C, mais plus l’eau sera chaude, plus vous diminuerez leur espérance de vie. Le pH doit impérativement être légèrement acide, mais le GH peut varier selon les paramètres de l’éleveur d’où elles viennent, mais il se situera généralement entre 4 et 6°GH.

De nombreux substrats techniques permettent d'obtenir facilement les paramètres requis. En revanche, pour éviter d’épuiser le substrat prématurément, on utilisera uniquement de l’eau osmosée, reminéralisée avec des sels spécifiques type preis discus, qui ont la particularité de n’augmenter que la dureté totale (GH) sans toucher à la dureté carbonatée (KH) qui se verrait automatiquement absorbée par l’effet du sol technique, et épuiserait son pouvoir tampon très rapidement. Pour la même raison, il faut bannir toutes les roches calcaires qui relarguent beaucoup de minéraux.

Coté matériel, il est préférable d'utiliser un filtre exhausteur qui fonctionne avec une pompe à air. Il permettra une bonne oxygénation de l’eau avec peu de courant, et aucun risque pour les juvéniles de se faire aspirer.
L'éclairage n'a pas une grande importance. Il est recommandé de bien fermer l'aquarium pour éviter les évasions.

Attention, comme la majorité des crevettes, elle est très sensible aux métaux lourds (notamment le cuivre) et au fluctuation rapide des paramètres. Pour le changement d’eau, il convient de privilégier un écoulement lent et léger pour remplir l’aquarium et de ne pas changer plus de 10% du volume de l'aquarium.

Attention, l'acclimatation doit être faite de préférence au goutte à goutte, durant une à trois heures.
 
Dispo vente :
Disponible
Les variétés les plus connues se trouvent en animalerie, tel que les crystal black ou crystal red. Ce sont généralement des souches non sélectionnées et de qualité médiocre, à quelques exceptions près. Préférez, soit les sites spécialisés, qui vendent des souches, principalement allemandes, avec de très bonnes sélections, soit des éleveurs particuliers qui sont de plus en plus nombreux.
Reproduction
Type :
Ovipare
En aquarium :
Possible
Paramètres types pour la reproduction :
Température :
22 à 24 °C
pH :
5,5 à 6,5
GH :
4 à 6 °GH
Dimorphisme :
Le dimorphisme est assez évident chez les adultes :
- Les femelles adultes sont 10 % à 30 % plus grandes que les mâles, mais leurs antennules sont plus courtes .
- Les femelles ont des écailles beaucoup plus grandes sur l'abdomen, formant une «chambre de reproduction» pour les œufs.
- Avant de pondre des œufs, les ovaires de la femelle sont visibles dans la tête et le dos de la femelle.
Processus de reproduction :
L’accouplement ne peut se produire qu’à un moment précis, juste après la mue de la femelle. En effet, après s’être extraite de son exuvie, sa carapace est molle, et produit des phéromones qui attireront les mâles qui se mettront à la chercher pour s’accoupler. Vous pourrez alors apercevoir chez les spécimens les moins opaques une tâche ovarienne sur l’arrière de la tête de la femelle, ce qui signifie qu’elle sera « grainée » dans les prochains jours.

La période d’incubation varie de trois à quatre semaines. A l’éclosion, c’est déjà de toutes petites juvéniles qui voient le jour, des copies conformes des parents, qui se nourrissent déjà comme les adultes.
Commentaires
Étymologie : Caridina vient du grec καρίς (karís) "crevette", et cantonensis de Canton en Chine.
Sources
GBIF, UICN Red List
- Invertébrés Crevettes d’eau douce (Chris Lukhaup / Reinhard Pekny)
- Les crevettes d’aquarium d’eau douce (Philippe Chevoleau)
- Le guide complet des crevettes d’aquarium (Marie-Sophie Germain)