Cichla temensis
Tucunaré açu, Paca, Sarabiana, Pintado, Lucanari Grande, Pavòn (pintado, trucha, venado, cinchado), Tree barred peacock, Giant peacock.
Espèce grande et longue à petites écailles, proche de l’aspect de C.pinima et C.vazzoleri, mais les taches sont plutôt allongées au lieu de rondes, sans taches sombres latérales, formant comme des lignes le long du corps. Les barres latérales ne forment jamais d’ocelles.

Des informations manquantes, des précisions à apporter? N'hésitez pas à devenir membre de B-Aqua et participer à la rédaction de la base de données!
Taxinomie
Descripteur : Humboldt, 1821
Classe: Actinopterygii
Ordre: Perciformes
Famille:  Cichlidae
Genre:  Cichla
Synonymes
Cichla atabapensis (Humboldt, 1821)
Cichla tucunare (Heckel, 1840)
Cychla trifasciata (Jardine & Schomburgk, 1843)
Cychla flavomaculata (Jardine & Schomburgk, 1843)
Cichla unitaeniatus (Magalhaes, 1931)
Noms Communs
Tucunaré açu, Paca, Sarabiana, Pintado, Lucanari Grande, Pavòn (pintado, trucha, venado, cinchado), Tree barred peacock, Giant peacock.
Membres du genre Cichla
Cichla piquiti (Kullander & Ferreira, 2006)
Cichla kelberi (Kullander, S.O. and E.J.G. Ferreira, 2006)
Cichla monoculus (Spix et Agassiz, 1831.)
Cichla ocellaris (Bloch & Schneider, 1801)
Cichla orinocensis (Humboldt, 1821)
Cichla temensis (Humboldt, 1821)
Cichla pinima (Kullander & Ferreira, 2006)
Cichla nigromaculata (Jardine & Schomburgk, 1843)
Cichla intermedia (Machado-Allison, 1971)
Cichla jariina (Kullander & Ferreira, 2006)
Cichla melaniae (Kullander & Ferreira, 2006)
Cichla pleiozona (Kullander & Ferreira, 2006)
Cichla thyrorus (Kullander & Ferreira, 2006)
Cichla vazzoleri (Kullander & Ferreira, 2006)
Cichla mirianae (Kullander & Ferreira)
Origine géographique
Aire d'origine : Amérique du sud
Brésil
Rio Jamari, Rio Negro, Amazone et affluents

Guyane : Fleuve Ireng

Colombie :
Rio Orinoco

Venezuela
Rio Negro, Rio Orinoco, Rio Caroni.
Aire actuelle
Introduit : en Floride et au Texas, mais n’est pas considéré comme population établie.
Environnement
Paramètres
Milieu
Douce
Température
25 à 28 °C
Eaux noires, dans les zones profondes de fleuves à fond sableux et rives bordées de rochers.
Description
Taille
: 80 cm SL
Régime
Carnivore
Cichla temensis
Comme tous les représentants du genre Cichla, on note une profonde échancrure entre les rayons durs et les rayons mous de la nageoire dorsale.L’espèce type du genre est C. ocellaris

Espèce grande et longue à petites écailles, (plus de 110 rang E1) proche de l’aspect de C.pinima et C.vazzoleri, mais les taches sont plutôt allongées au lieu de rondes, sans taches sombres latérales, formant des lignes visibles. Les barres latérales ne forment jamais d’ocelles. Une bande post orbitale entière, peu fragmentée.

Ligne latérale continue.
Epine dorsale 4 plus longue.
Dorsale souple avec deux rangées d’écailles entre les rayons et quelques écailles entre les branches des rayons les plus longs. Nageoires densément écaillées dont la caudale sauf dans sa partie marginale postérieure.

Couleur globale :
Spécimen de grande taille : bande post-orbitale partiellement fragmentée, avec quelques points noirs dorsalement sur le sub-opercule, tous avec bordure blanche.

Ocelle caudal d’un brun sombre, avec bordure jaune, incomplète.

Dimorphisme bien marqué avec bosse nuccale chez le mâle. On note deux formes selon la période de reproduction. Durant cette dernière, les barres verticales sont bien visibles, larges, parfois bordées de couleur claire mais ne formant jamais d’ocelles. Reflets jaunâtres avec partie dorsale verdâtre.
Le reste du temps, le corps est plus sombre, presque gris-bleu, avec bandes latérales plus visibles.
Partie inférieure de la caudale, anales, pelviennes ainsi qu’une bande le long de l’abdomen et l’iris d’un orange brillant ou rouges.
Les femelles peuvent avoir quelques points blancs sur le corps, la tête, mais le reste ressemble au mâle.
 
Régime Alimentaire
piscivore
Dimorphisme
Bosse nucale des mâles âgés, bien marquée, juste en avant de la dorsale, qui constitue une réserve lipidique pendant la période de reproduction.
Maintenance
Paramètres
Température
              27                       29
pH
              5,5                       6,5
Une maintenance en aquarium est peu conseillée de par sa taille et ses tendances fortement prédatrices, c’est un poisson plutôt à réserver à un aquarium public de plusieurs mètres cubes.

A noter : on trouve des vidéos d’aquariums de particuliers maintenant ces poissons, souvent dans des volumes inadaptés, vu leur taille. L’un d’entre eux en montre trois de 80cm dans un aquarium de 360x120x77 cm, bien trop petit, mais parle de les déplacer dans un bac de 600 x 120x120 cm, ce qui donne une idée des maintenances requises, plus adaptées pour un aquarium public que privé.

Disponibilité commerciale : 

Sujets jeunes uniquement
Reproduction
Type
Ovipare
Commentaires
Comme d’autres Cichla, on peut parfois le trouver sous le nom de Tucunaré qui désigne surtout l’ensemble des représentants du genre.

C’est probablement le plus grand du genre Cichla, peut-être même le plus grand des Cichlidés Sud-américains. Les pêcheurs sportifs rapportent des prises de 12,25kg et des longueurs de 75 cm SL dans la partie supérieure du Rio Negro, voire des spécimens de 81cm au Venezuela.

On le reconnait, surtout chez les spécimens plus jeunes, à ses « rayures » latérales plus ou moins discontinues.
Son identification historique reste complexe, il n’existe pas de spécimen type préservé par Humboldt, à part ses descriptions écrites et ses différentes localisations. Jardine et d’autres ont décrit un C.trifasciata, ainsi que sous d’autres appellations, à partir notamment d’un dessin fourni par Schomburgk, mais la description correspond en fait clairement à C.temensis.

Les noms vernaculaires de pintado et sorubiana font référence au poisson chat Pseudoplatystoma fasciatum (connu sous le nom de surubi en Tupi-Garani.

Lorsqu’il arbore ses couleurs de parade, jaune et vert-olive, avec 3 barres bien visibles et un corps de forme plus lourde que la normale, il est appelé açu au Brésil (ou 3-bar en anglais), dans sa forme habituelle hydrodynamique, avec bandes latérales sur fond plus sombre, on parle de « paca ».
Références
https://svenkullander.se/publications/Kullander_Ferreira_Cichla_2006.pdf
Remise en question de la phylogénie des Cichla : https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0172349#pone.0172349.ref029
Fish base : https://www.fishbase.se/summary/6461
Life map - NCBI : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/Taxonomy/Browser/wwwtax.cgi?id=50735&mode=info (phylogénie complète de C.ocellaris et autres du genre visibles à https://lifemap-ncbi.univ-lyon1.fr , en entrant les noms de genre et espèce dans le moteur de recherche)
Informations sur la biologie et techniques de pêche : https://www.acuteangling.com/amazon-gamefish/peacock-bass-species-guide.html