Pangio semicincta
Descripteur : Fraser-Brunner, 1940
Famille : Cobitinae

Synonymes :
Acanthophthalmus semicinctus (Fraser-Brunner, 1940)
Pangio semicinctus
(Fraser-Brunner, 1940)
Genre : Pangio
Pangio anguillaris (Vaillant, 1902)
Pangio doriae (Perugia, 1892)
Pangio filinaris  (Kottelat & Lim, 1993)
Pangio kuhlii (Valenciennes, 1846)
Pangio longimanus (Britz & Kottelat, 2010)
Pangio myersi (Harry, 1949)
Pangio oblonga (Valenciennes, 1846)
Pangio shelfordii (Popta, 1903)
Pangio semicincta (Fraser-Brunner, 1940)
Pangio semicincta   
Origines géographiques
Aire d'origine :
Asie
Pays :
Indonésie, Malaisie
 
La localité type est la région de Malacca dans l'état de Johore, au sud de la péninsule de Malaisie où a été recuilli l'holotype. Toutefois, l'aire de répartition est probablement beaucoup plus large, s'étendant à l'ensemble de la péninsule, aux îles de Sumatra et de Bornéo, voire plus.

Fraser-Brunner (1940) a décrit les populations du sud de Sumatra comme une sous-espèce, Acanthophthalmus kuhlii sumatranus, mais celles-ci sont actuellement considérées comme synonymes de P. semicincta (Tan et Kottelat, 2009).
Environnement
Paramètres du milieu naturel :
Eau :
Douce
 
Les Pangio shelfordii vivent généralement en grandes colonies sous des tas de feuilles mortes dans des sections peu profondes et lentes de cours d'eau forestiers ou d'autres habitats calmes tels que les marécages, bras morts ou petits étangs. Beaucoup de ces milieux sont associés à d'anciens marécages tourbeux et ont une eau noire. Il peut toutefois être rencontré en eaux claires, plus ou moins chargées en tanins. Ces habitats sont généralement ombragés par la végétation latérale et la canopée dense des arbres. Selon la localité, le substrat peut être composé de tourbe, de boue ou de sable.

L'eau a généralement une teneur en minéraux dissous est très faible, le pH peut donc fluctuer de façon importante, et descendre jusqu'à que 3,0 ou 4,0 en raison de la libération progressive des tanins et acides organiques provenant de la matière végétale en décomposition.
Menace et protection :
NE
NA
DD
LC
NT
VU
EN
CR
RE
EW
EX
Statut UICN : 
LC : Préoccupation mineure
Description
Taille :
: 8 à 10 cm SL
Respiration :
Branchiale
 
 
Alimentation :
Régime : 
Carnivore
C'est un micropréateur qui tamise le substrat pour en extraire des larves d'insectes, de petits crustacés, vers...

En aquarium, il accepte les aliments secs qui coulent, mais devrait également se voir offrir des repas réguliers de daphnies vivantes ou congelées, d'artémias, de vers de vase, de micro-vers...
 
Dangerosité :
 
 
 Aucun
Maintenance
Paramètres de maintenance :
pH :
         4      5,5            7      7,5

Caractéristiques de l'aquarium :
Volume :
120 l minimum
Brassage :
Population :
6 minimum
 
 L'aquarium devra avoir un substrat doux et fin. En effet, les Pangio aiment s'enfouir et peuvent donc se blesser si le substrat est trop grossier.

Un éclairage assez faible est également préférable, des plantes flottantes pourront aider à l'obtenir. Par ailleurs, une plantation dense, des racines, pierres,... aideront ce pangio à se cacher et à se sentir plus en sécurité. On peut aussi constituer un lit de feuilles, imitant ses conditions naturelles de vie.

Une filtration douce fournissant juste une petite agitation de surface est adéquate et les débits élevés sont à proscrire. Lorsqu'ils sont introduits dans un nouvel environnement ou simplement stressés, les Pangio peuvent avoir une fâcheuse tendance à l'évasion. Assurez-vous que les petits spécimens sont incapables de pénétrer dans les ouvertures du filtre et que l'aquarium est correctement fermé.

Ces Pangio sont pacifiques à la fois entre eux et avec les autres poissons, bien qu'ils puissent se nourrir d'œufs ou d'alevins.

Dans la nature, ils sont souvent trouvés en grands groupes. En captivité, ils vivront ensemble, enlacés dans un recoin, fente ou caverne lorsqu'ils sont au repos. Il est donc impératif de former un groupe d'au moins 6 Pangio.
 
Dispo vente :
Commun
Les P. kuhlii commercialisés sont presque toujours des Pangio semicincta.
Reproduction
Type :
Ovipare
En aquarium :
Difficile
Dimorphisme :
Les femelles sont légèrement plus grosses que les mâles. Chez les mâles, le premier rayon de la nageoire pectorale est ramifié et épaissi.
Processus de reproduction :
De rares reproductions en aquarium ont déjà été observées, mais elles ont été obtenues par hasard et aucune procédure claire n'a été trouvée pour y parvenir. Parmi les quelques pistes dont on dispose, la reproduction semble saisonnière, soumise à des changements de caractéristiques de l'eau, et des changements atmosphériques brutaux. La hauteur d'eau (plus de 50cm) dans l'aquarium semble avoir une importance pour la parade et pour l'expulsion des œufs.
Commentaires
Cette espèce est l’une des espèces les plus fréquemment mal identifiées en aquariophilie, presque toujours commercialisée sous le nom de P. kuhlii. Cependant, P. kuhlii est actuellement considéré comme endémique à Java, où les prélèvements commerciaux sont presque inconnues. Il est donc rarissime dans les aquariums.

En fait, la relation entre ces deux espèces a longtemps été confuse et le reste dans une certaine mesure. Par exemple, P. semicincta a été considéré comme valide de 1940 à 1992, date à laquelle il a été placé en synonomie avec P. kuhlii par Burridge. En 1993, Kottelat et Lim ont souligné l’absence de preuves suffisantes dans l’œuvre de Burridge, mais ont convenu avec elle de considérer les deux synonymes, car ils ne pouvaient déceler aucune différence significative entre son néotype javanais, les spécimens de Malaisie et leurs séries du sud de Sumatra. Ils ont conclu en suggérant que de nouvelles études devaient être menées pour déterminer si le couple, ainsi que la sous-espèce nominale P. k. sumatrana, représentent la même espèce ou non.