Melanotaenia exquisita
Poisson Arc-en-ciel élégant*
Le Poisson Arc-en-ciel élégant est aujourd'hui difficile à trouver dans le commerce dédié après avoir été assez populaire. C'est un poisson au biotope particulier, se démarquant des autres membres du genre, en fréquentant les eaux vives des bassins rocheux aux pieds des cascades. Il préférera l'eau fraiche, cristalline et aéré des rivières au débit rapide.

Des informations manquantes, des précisions à apporter? N'hésitez pas à devenir membre de B-Aqua et participer à la rédaction de la base de données!
Taxinomie
Descripteur : Allen, 1978
Classe: Actinopterygii
Ordre: Atheriniformes
Famille:  Melanotaeniidae
Genre:  Melanotaenia
Synonymes
Aucune
Noms Communs
Poisson Arc-en-ciel élégant*
Poisson Arc-en-ciel exquis
Exquisite rainbowfish (en)
Membres du genre Melanotaenia
Melanotaenia mairasi (Allen & Hadiaty, 2011)
Melanotaenia ogilbyi (Weber, 1910)
Melanotaenia goldiei (Macleay, 1883)
Melanotaenia caerulea (Allen, 1996)
Melanotaenia vanheurni (Weber et de Beaufort, 1922)
Melanotaenia australis (Castelnau, 1875)
Melanotaenia boesemani (Allen & Cross, 1980)
Melanotaenia eachamensis (Allen & Cross, 1982)
Melanotaenia exquisita (Allen, 1978)
Melanotaenia fluviatilis (Castelnau, 1878)
Melanotaenia gracilis (Allen, 1978)
Melanotaenia lacustris (Munro, 1964)
Melanotaenia maccullochi (Ogilby, 1915)
Melanotaenia nigrans (Richardson, 1843)
Melanotaenia oktediensis (Allen & Cross, 1980)
Melanotaenia parva (Allen, 1990)
Melanotaenia pierucciae (Allen & Renyaan, 1996)
Melanotaenia praecox (Weber & de Beaufort, 1922)
Melanotaenia pygmaea (Allen, 1978)
Melanotaenia rubrostriata (Ramsay & Ogilby, 1886)
Melanotaenia splendida (Peters, 1866)
Melanotaenia trifasciata (Rendahl, 1922)
25 premiers résultats seulement

Origine géographique
Aire d'origine : Océanie
Australie
Les populations de Melanotaenia exquisita sont disjointes et occupent le nord de l'Australie occidentale et du Territoire du Nord, en Australie. Des populations sont connues dans le bassin versant de la rivière Pentecost (Australie occidentale), une partie du bassin versant de Victoria et des affluents des hautes terres des rivières Adélaïde, Daly, Mary, Alligator et Roper (Territoire du Nord) (Pusey et al. 2017).

En 1977, Allen a trouvé l'espèce à Edith Falls, qui est une série de cascades et de bassins situés à environ 60 km au nord de Katherine dans le Territoire du Nord.
On la trouve dans les gorges d'Edith River et le lac Malkyyllumbo, dans le système supérieur sud de la rivière Alligator et dans le bassin Moline (système de la rivière Mary). Edith River est un affluent du système Daly River, à 230 km au sud-est de Darwin. La zone est protégée puisqu'elle fait partie du parc national Nitmiluk.


Note : M. exquisita a été initialement collecté en 1977 par Gerald Allen et Geoff Evans dans la rivière Edith à environ 1 km en amont du lac Malkyullumbo, dans le Territoire du Nord.
À l'époque , on pensait que M. exquisita n'existait que dans le Territoire du Nord. Cependant, en 1986, d'autres de ces poissons exquis ont été collectés dans la rivière King George dans la région de Kimberley en Australie occidentale par Ray Leggett et Graham Heidke. Puis en 1997, une autre population a été découverte par Bruce Hansen à Bindoola Creek, un petit ruisseau qui se jette dans la rivière Pentecôte dans le golfe de Cambridge à l'extrême nord-est de l'Australie occidentale. Depuis lors, un certain nombre de populations ont été trouvées.
Cependant, des études génétiques préliminaires de Melanotaenia exquisita du ruisseau Bindoola ont montré des différences claires par rapport à d'autres populations connues.
Environnement
Paramètres
Milieu
Douce
Cette espèce peut être trouvée dans les cours d'eau généralement rapides et les bassins rocheux des cascades.

Melanotaenia exquisita habite des ruisseaux à forte pente avec de nombreuses cascades et une eau normalement cristalline. Il a tendance à se rassembler dans des bassins à la base de petites cascades où le débit est rapide (Jim Jim Falls dans le système South Alligator et Seventeen Mile Falls dans le système Katherine, mais aussi les chutes King George dans Western Australie), mais se trouve également dans des sections plus calmes de ruisseaux au-dessus de hautes chutes d'eau et du lac Malkyullumbo au pied des chutes Edith (Territoire du Nord) .
Il préfère les zones entièrement exposées au soleil.

Melanotaenia exquisita est par endroit sympatrique avec M. australis.
L'espèce est inscrite dans la catégorie "Préoccupation mineure", car elle est actuellement répandue et sa population est stable.
Cependant, les populations disjointes sont susceptibles de représenter de nouvelles espèces qui devront être réévaluées séparément à l'avenir.

Les menaces possibles sont l'augmentation de la fréquence et de l'intensité des incendies, les sécheresses intensifiées par le changement climatique et l'invasion de sites actuellement isolés par le poisson arc-en-ciel occidental (M. australis.).

Cette espèce ne fait pas l'objet d'une gestion de conservation basée sur l'espèce, mais son aire de répartition se situe principalement dans des zones protégées.
Description
Taille
: 7 à 8 cm SL  
: 6 à 7 cm SL
Respiration
Branchiale
Longévité
5 à 8 ans
Régime
Omnivore
Melanotaenia exquisita a un corps élancé et comprimé. Le poisson possède deux nageoires dorsales très rapprochées, la première beaucoup plus petite que la seconde.
Les mâles adultes ont une première nageoire dorsale plus haute, qui chevauche la base de la deuxième nageoire dorsale lorsque la nageoire est repliée.
Les femelles ont des nageoires dorsale et anale plus petites et arrondies.
Ce poisson peut atteindre une taille maximale de neuf centimètres, mais celle-ci reste généralement inférieure à huit centimètres de longueur.
Les adultes sont olive sur le dos et blanc argenté sur la moitié inférieure. Il y a quelques bandes proéminentes au centre du flanc avec une bande rouge juste en dessous. Des bandes sombres en zigzag se situent entre la bande rouge et la base de la nageoire anale. Les nageoires dorsale, anale et caudale sont bordées de rouge, souvent avec de petites taches noires. Les mâles sont relativement minces par rapport à la plupart des autres poissons arc-en-ciel.

Corps allongé, mince, comprimé latéralement ; plus grande profondeur corporelle (spécimens ; 35 mm SL) : mâles 23,7-29,5, femelles 20,6-26,8 ; longueur de la tête 24,0-27,6 ; longueur du museau 6,9-7,8 ; diamètre des yeux 7,5-9,7 ; prémaxillaires avec un virage abrupt entre la partie horizontale antérieure et la partie latérale ; dents de la mâchoire coniques à caniniformes, plusieurs rangées s'étendant à l'extérieur de la bouche ; dents présentes sur le vomer et les palatins.
Écailles cycloïdes à légèrement crénelées à rayons bien développés relativement grands, rangées d'écailles horizontales 9 ou 10 ; lignes d'échelle verticale 34 ou 35.
Deux nageoires dorsales séparées ; la 1ère dorsale prend naissance à l'opposé de la nageoire anale; nageoire anale à longue base.

Note : Cette espèce est possiblement un complexe d'espèces cryptiques composé d'au moins trois espèces (M. Hammer, données inédites, 2019).

Une autre espèce de poisson arc-en-ciel connue dans le passe-temps sous le nom de "Waterfall Creek Exquisita" provient d'au-dessus des chutes de Gunlom*, un affluent de la rivière South Alligator dans le parc national de Kakadu. Le consensus est que ce poisson pourrait être une nouvelle espèce et non une variété de Melanotaenia exquisita. Ils diffèrent de Melanotaenia exquisita par leur corps plus profond et leur couleur totalement différente. Les mâles présentent un motif en damier noir anthracite sur le corps avec une bordure rose sur les nageoires dorsale et anale. Lors du frai, la bande de la nuque est orange vif.

Néanmoins, des études génétiques (PJ Unmack 2009, comm. pers.) suggèrent que les "Waterfall Creek Exquisita" sont une population introgressée (par exemple hybridée) de M. exquisita et M. nigrans. L'introgression, qui semble être courante chez certains poissons arc-en-ciel sympatriques dans leur environnement naturel, comme suggéré ci-dessus, brouille fréquemment les différenciations des poissons arc-en-ciel que nous reconnaissons en tant qu'espèces ou populations. Bien que techniquement un «hybride», ce processus peut contribuer à un continuum de spéciation et de diversité génétique. Cela peut être important pour la capacité de l'espèce à s'adapter aux conditions environnementales changeantes au fil du temps. Certaines populations peuvent devenir mieux adaptées que d'autres; certains peuvent disparaître.

La permission de prélever des spécimens sur ce site à quelque fin que ce soit est presque impossible à obtenir. Cependant, il existe un certain nombre de populations captives et il est conseillé de ne pas maintenir les différentes variétés ensemble dans le même aquarium car une hybridation est possible.

*Gunlom (Waterfall Creek Falls) est une chute d'eau sur Waterfall Creek dans le Territoire du Nord et est située à environ deux-cents kilomètres à l'est-sud-est de Darwin. Gunlom est situé à une altitude d'environ cent soixante-huit mètres. Gunlom est estimé entre soixante mètres et quatre-vingt cinq mètres de haut. Waterfall Creek se jette dans la rivière South Alligator.
 
Régime Alimentaire
Dans la nature, Melanotaenia exquisita se nourrit principalement d'insectes aquatiques et terrestres et de leurs larves, ainsi que d'algues vertes. (Allen et al. 2002).

En aquarium, il acceptera toutes les nourritures du commerce : flocons, granulés, mais aussi la nourriture vivante, artémies, lombrics aquatiques, etc. et congelée à l'occasion.
L'apport régulier de nourriture vivante assurera cependant au poisson une meilleure santé, une longévité accrue, et une coloration plus intense.
Dimorphisme
Les mâles adultes sont relativement minces et ont une première nageoire dorsale plus haute, qui chevauche la base de la deuxième nageoire dorsale lorsque la nageoire est repliée.
Les femelles ont des nageoires dorsale et anale plus petites et arrondies.
Dangerosité
 
 
 Aucun
Maintenance
Population
8 minimum (15 recommandé)
Zone
Centrale, Supérieure
Ratio M/F
1 / 2
Paramètres
Température
        18      24              28      30
pH
              6,5                       8
GH
         5       10              15       20
Brassage
Aquarium
Volume
200 l minimum (300 l recommandé)
Longueur
120 cm minimum (150 cm recommandé)
Il y a très peu de rapport de maintenance et d'élevage pour cette espèce et on ne pourra ici qu'énoncer des pistes d'accueil qui demanderont à être confirmées par l'expérience.

Melanotaenia exquisita habite généralement de petits cours d'eau clairs et rapides, se rassemblant souvent dans des bassins rocheux à la base de petites chutes d'eau.

On tâchera de reproduire au mieux l'habitat naturel en lui proposant un aquarium peu planté avec des gravières ouvertes pour la nage. Le mouvement de l'eau peut être rapide dans cette partie libre grace au rejet du filtre, par exemple ou à une turbine, et modéré sur les marges.
Une aération supplémentaire (venturi) sera nécessaire en plus de ce qui est habituellement recommandé pour les poissons de ce genre en raison de ses habitudes de nage rapide et de son affinité pour les eaux bien oxygénées à la base des cascades et des rapides.

Poisson apparemment très actif, il passe son temps à nager en pleine eau, il aura donc besoin de beaucoup d’espace de nage et comme ce poisson vit en banc, on préférera un aquarium "rivière" (le plus log possible) de grande taille.
On le maintiendra en banc d'au moins huit individus, mais de préférence plus encore. Une douzaine d'individus, voire une quinzaine, avec plus de femelles que de mâle formera un groupe idéal. Les mâles seront alors encouragés à afficher leurs plus belles couleurs en compagnie de congénères.
Bien évidemment, un aquarium de taille appropriée serait nécessaire pour un très grand groupe et trois cents litres ne seront pas de trop pour cette espèce visiblement remuante.

Melanotaenia australis est un poisson de rivière et il appréciera une eau renouvelée et propre.
Il est donc important de procéder à des changements d’eau réguliers et une filtration puissante ( 10 à 20 X) s’avèrera aussi nécessaire.
En revanche, évoluant principalement dans la zone supérieure et la zone intermédiaire, la composition du sol ne sera pas d'une grande importance pour cette espèce.

Il semble que ce poisson apprécie les milieux ouvert et un éclairage puissant qui favorisera l'apparition d'algues sera indispensable.

Il est possible que des variations saisonnières de milieu soient importantes pour le bien-être et la longévité de ce poisson et sans doute sont-elles indispensables au déclenchement du frai.

Attention ! : Tous les Melanotaenia, insectivores de surface, peuvent sauter, un couvercle est donc fortement recommandé.

Disponibilité commerciale : Rare

Cette espèce est devenue assez rare dans le commerce des aquariums mais elle est élevée en captivité.

Attention ! : Comme pour beaucoup de poissons arc-en-ciel, les spécimens adultes sont rarement vendus et ce sont les poissons juvéniles beaucoup plus ternes qui sont presque toujours proposés dans les bacs des revendeurs. Leur identification est donc parfois douteuse et il conviendra de bien se renseigner sur leur provenance et leur filiation.
Reproduction
Type
Ovipare
Difficulté
Courante
On ne sait pas grand-chose sur le cycle biologique de cette espèce.
Pour son élevage on se reportera à la fois à ses conditions de maintenance décrites plus haut et à l'élevage des autres membres du genre.
Commentaires
Étymologie : Melanotaenia, melano- du grec ancien μέλας, μέλανος, mélas, mélanos "noir " et taenia, du latin tænia "bandelette", du grec ταινία, (tainía) "bandelette" (ici bande, rayure), et exquisita, d'exquisitus "exquis, raffiné" (qui est considéré comme ce qu'il y a de meilleur), ici élégant.

* Poisson Arc-en-ciel élégant : proposition de traduction (GP)
Références
GBIF, IUCN,
Fishbase, Rainbowfish (https://rainbowfish.angfaqld.org.au)
- Allen, GR 1978. Les poissons arc-en-ciel du nord-ouest de l'Australie (famille Melanotaeniidae). Trop. Fish Hobbyist 26(10): 91–102 (1978)
- Allen GR and Cross NJ. "Rainbowfishes of Australia and Papua-New Guinea." TFH Publications,
New Jersey. (1982)
- Allen, G.R. "Freshwater fishes of Australia." T.F.H. Publications, Inc., Neptune City, New Jersey. (1989)
- Allen GR & R. Leggett "Une collection de poissons d'eau douce de la région de Kimberley en Australie occidentale". Dossier du Western Australian Museum 14(4): 527-545 (1990)
- Allen G.R. "Rainbowfishes: In Nature and in the Aquarium." Tetra-Verlag, Melle. (1995)
- Allen, G.R., S.H. Midgley and M. Allen, "Field guide to the freshwater fishes of Australia." Western Australian Museum, Perth, Western Australia. (2002)
- Gomon, MF & Bray, DJ 2017, "Melanotaenia exquisita in Fishes of Australia", consulté le 30 août 2022, https://fishesofaustralia.net.au/home/species/3641
- Groombridge, B. (ed.). 1994. 1994 IUCN Red List of Threatened Animals. IUCN, Gland, Switzerland and Cambridge, UK.
- Hammer, M., Moore, G. & Brown, C. "Melanotaenia exquisita". The IUCN Red List of Threatened Species 2019
- Hansen B. Kimberley Cool. Poissons de Sahul 13(1): 595-604 (1999)
- Larson, HK & Martin, KC "Poissons d'eau douce du Territoire du Nord". Musée des arts et des sciences du Territoire du Nord Série de manuels numéro 1. Darwin (1990)
- Larson, HK, Williams, RS & Hammer, MP "Une liste de contrôle annotée des poissons du Territoire du Nord", Australie. in Zootaxa 3696(1): 1-293 (2013)
- Leggett, R. & Merrick, JR. "Poissons indigènes australiens pour aquariums." Artarmon : JR Merrick Publications (1987)
- Merrick, JR & Schmida, GE "Biologie et gestion des poissons d'eau douce australiens ". Sydney : JR Merrick (1984. )
- Morgan, DL, Allen, GR, Pusey, BJ & Burrows, DW "Un examen des poissons d'eau douce de la région de Kimberley en Australie occidentale". in Zootaxa 2816 : 1-64 (2011)
- Unmack, PJ "Biogéographie des poissons d'eau douce australiens". in Journal de biogéographie 28 : 1053-1089 (2001)

Pour citer cette fiche :"Melanotaenia exquisita, Allen, 1978" B-Aqua / GP (2022)