Melanotaenia sexlineata
Poisson arc-en-ciel de Fly River
Le Poisson arc-en-ciel de Fly River, en voie de disparition dans son milieu, ne devra être accueilli que pour être élevé et diffusé. On lui réservera un bac spécifique proche de son milieu naturel, une eau noire et acide.

Des informations manquantes, des précisions à apporter? N'hésitez pas à devenir membre de B-Aqua et participer à la rédaction de la base de données!
Taxinomie
Descripteur : Munro, 1964
Classe: Actinopterygii
Ordre: Atheriniformes
Famille:  Melanotaeniidae
Genre:  Melanotaenia
Synonymes
Nematocentris sexlineatus Munro, 1964
Noms Communs
Poisson arc-en-ciel de Fly River
Poisson arc-en-ciel à six lignes
Fly River Rainbowfish (en)
Six-lined rainbowfish (en)
Membres du genre Melanotaenia
Melanotaenia mairasi (Allen & Hadiaty, 2011)
Melanotaenia ogilbyi (Weber, 1910)
Melanotaenia goldiei (Macleay, 1883)
Melanotaenia caerulea (Allen, 1996)
Melanotaenia vanheurni (Weber et de Beaufort, 1922)
Melanotaenia australis (Castelnau, 1875)
Melanotaenia boesemani (Allen & Cross, 1980)
Melanotaenia eachamensis (Allen & Cross, 1982)
Melanotaenia exquisita (Allen, 1978)
Melanotaenia fluviatilis (Castelnau, 1878)
Melanotaenia gracilis (Allen, 1978)
Melanotaenia lacustris (Munro, 1964)
Melanotaenia maccullochi (Ogilby, 1915)
Melanotaenia nigrans (Richardson, 1843)
Melanotaenia oktediensis (Allen & Cross, 1980)
Melanotaenia parva (Allen, 1990)
Melanotaenia pierucciae (Allen & Renyaan, 1996)
Melanotaenia praecox (Weber & de Beaufort, 1922)
Melanotaenia pygmaea (Allen, 1978)
Melanotaenia rubrostriata (Ramsay & Ogilby, 1886)
Melanotaenia splendida (Peters, 1866)
Melanotaenia trifasciata (Rendahl, 1922)
25 premiers résultats seulement

Origine géographique
Aire d'origine : Océanie
Papouasie-Nouvelle-Guinée
Melanotaenia sexlineata n'est actuellement connu que du système Upper Fly de Papouasie-Nouvelle-Guinée dans quelques petites criques entre Kiunga et Rumginae, soit environ 830-850 km en amont de la mer. L'étendue complète de sa distribution reste indéterminée (Munro 1964, GR Allen comm. pers. 2019).
La plupart des spécimens ont néanmoins été collectés dans des ruisseaux immédiatement au nord de Kiunga, le long de la route Kiunga-Tabubil.

Melanotaenia sexlineata a été initialement découvert en 1937 par Stuart Campbell dans un affluent supérieur de la rivière Fly, en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Cependant, ils n'ont été décrits scientifiquement qu'en 1964, lorsque l'ichtyologiste australien Ian Munro les a nommés Nematocentris sexlineatus. Dans une revue ultérieure du groupe des poissons arc-en-ciel (Allen, 1980), le nom a été changé en Melanotaenia sexlineata .

Note : En octobre 1978, Gerald Allen et Brian Parkinson ont collecté ce qu'ils pensaient être M. sexlineata dans un petit ruisseau du mont Diamond, à environ 25 km à l'ouest de Port Moresby. Le ruisseau consistait en une série de petites mares déconnectées de quelques centimètres de profondeur seulement, en raison de la saison sèche. Ils ont collecté environ trente spécimens, dont Allen a découvert plus tard qu'il s'agissait en fait de Melanotaenia papuae. Ils en ont également collecté dans la rivière Laloki. Ceux-ci ont été initialement distribués dans le passe-temps australien sous le nom de Melanotaenia sexlineata. Cependant, des recherches plus poussées sur ces spécimens et sur les spécimens nouvellement collectés par Allen ont abouti à la reconnaissance de la nouvelle espèce M. papuae.
Environnement
Paramètres
Milieu
Douce
Température
25 °C
pH
6,1 à 7,4
Cette espèce est localement commune dans les cours d'eau de la forêt pluviale des basses terres et des contreforts à des altitudes inférieures à 200 m. Ses cours d'eau sont généralement petits, à écoulement lent et clairs, mais souvent teintés de tanin avec des valeurs de pH allant de 6,1 à 6,5 et une température de 25°C . (Munro 1964, GR Allen comm. pers. 2019).
Critère : B1ab(iii)
Cette espèce est désignée comme étant en voie de disparition.
Sa zone d'occurrence (EOO) est de 1 500 km2.

Dans son aire de répartition connue, Melanotaenia sexlineata se raréfie, en particulier autour de Kiunga. Les principales menaces sont les établissements humains et les espèces envahissantes. Celles-ci entraînent un déclin continu de l'habitat. (M. Hammer comm. pers. 2019).
Description
Taille
: 7 à 9 cm SL  
: 6 à 8 cm SL
Respiration
Branchiale
Longévité
5 à 7 ans
Régime
Omnivore
Melanotaenia sexlineata a un corps de couleur citron verdâtre avec cinq à huit bandes noires étroites. La bande médio-latérale est plus foncée. Ils ont un corps plus profond que Melanotaenia papuae ou Melanotaenia maccullochi et les mâles présentent souvent des lèvres de couleur rouge.
Les femelles sont une version plus terne du mâle avec des marques moins définies.

Un certain nombre de formes de couleurs différentes ont été collectées. Heiko Bleher a collecté une variété de couleur différente avec un dos de couleur bleue et des nageoires orange dans le bassin versant supérieur de la rivière Fly, apparemment quelque part le long de la route Kiunga-Tabubil en 2003.
En 2007, Mark Allen a collecté des spécimens d'un bleu turquoise irisé et un éclat doré.
Melanotaenia sexlineata peut atteindre une taille maximale de 8 cm, mais généralement moins de 7 cm LS. La longueur standard (SL, LS en anglais) est la longueur d'un poisson mesurée de la pointe du museau à l'extrémité postérieure de la dernière vertèbre ou à l'extrémité postérieure de la partie médio-latérale de la plaque hypurale. En termes simples, cette mesure exclut la longueur de la nageoire caudale (queue). (Wikipedia) C'est la longueur totale du poisson sans la queue  exprimé en centimètres. La longueur standard (SL, LS en anglais) est la longueur d'un poisson mesurée de la pointe du museau à l'extrémité postérieure de la dernière vertèbre ou à l'extrémité postérieure de la partie médio-latérale de la plaque hypurale. En termes simples, cette mesure exclut la longueur de la nageoire caudale (queue). (Wikipedia) C'est la longueur totale du poisson sans la queue  exprimé en centimètres.
 
Régime Alimentaire
On ne connait pas précisément les habitudes alimentaires de Melanotaenia sexlineata à l'état sauvage, mais on peut supposer qu'elles ne diffèrent pas de celles des autres membres du genre.

Melanotaenia sexlineata est donc vraisemblablement un omnivore opportuniste. Les principaux aliments sont les insectes aquatiques, les algues et les insectes terrestres. son régime alimentaire varie cependant en fonction de l'habitat qu'il occupe.

En aquarium, il acceptera sans doute la plupart des aliments secs, congelés et vivants. Un apport régulier en nourriture vivante permettra cependant aux poissons de montrer de plus belles couleurs et stimulera la reproduction.

Les Melanotaenia sont principalement carnivores, se nourrissant surtout de petits invertébrés prélevés au milieu ou à la surface de l'eau.
Leur régime alimentaire naturel semble similaire aux observations faites sur d'autres espèces de poissons arc-en-ciel et ils présentent peu de spécialisation alimentaire. Les larves d'insectes aquatiques comprennent principalement des diptères et des coléoptères et les insectes provenant de sources terrestres sont principalement des fourmis, des diptères et des coléoptères.
Les autres aliments sont les arachnides, les petits gastéropodes planospiraux et les algues filamenteuses.
Les comparaisons entre les saisons humides et sèches de la composition en pourcentage du contenu stomacaux sont significativement différentes pour chaque catégorie de nourriture.
Le pourcentage de larves d'insectes et d'insectes d'origine terrestre augmentent légèrement pendant la saison des pluies, tandis que les pourcentages de ces derniers diminuent et que les pourcentages de crustacés et "d'autres matières" augmentent légèrement pendant la saison sèche
Dimorphisme
Le poisson arc-en-ciel à six lignes (Melanotaenia sexlineata) atteint une longueur maximale d'environ 7 à 8 cm (LS). Les femelles restent un peu plus petites.

Les mâles sont plus intensément colorés et la première nageoire dorsale est plus longue que celle des femelles.
Les mâles ont le dos plus long et plus haut que les femelles et ont souvent les lèvres rouges.
Dangerosité
 
 
 Aucun
Maintenance
Population
6 minimum (12 recommandé)
Zone
Centrale, Supérieure
Ratio M/F
1 / 2
Paramètres
Température
        21      24              26      26
pH
         6      6,5            7      7,5
GH
              5                        10
Brassage
Aquarium
Volume
250 l minimum (300 l recommandé)
Longueur
120 cm minimum (150 cm recommandé)
Melanotaenia sexlineata fréquente les cours d'eau à écoulement lent, généralement petits, de la forêt pluviale. L'eau y est claire, mais souvent teintée de tanin avec des valeurs de pH allant de 6,1 à 6,5 et une température de 25°C Ses cours d'eau sont , et. (Munro 1964, GR Allen comm. pers. 2019).

Il n'y a peu de rapport sérieux de maintenance et d'élevage pour cette espèce et on ne pourra ici qu'énoncer des pistes d'accueil qui demanderont à être confirmées par l'expérience.

On tâchera de reproduire au mieux l'habitat naturel du poisson en lui proposant un aquarium "rivière", au courant modéré sur fond de graviers. L'eau sera moyennement dure et neutre à légèrement acide.
L'eau doit y être propre, bien oxygénée et plutôt stable en matière de température.

Bon nageur, le poisson arc-en-ciel de Fly River demandera un bon espace de nage et un bac "rivière" sera privilégié.
On ménagera une zone plantée en fond de bac pour rassurer les poissons et favoriser la reproduction.
La zone intermédiaire sera avantageusement parsemée de branchages et un tapis de feuilles permettra d'ambrer l'eau et de maintenir une relative acidité.

L'éclairage sera choisi en fonction des plantes cultivées, mais l'aquarium devra rester assez sombre grace à des plantes surplombantes par exemple. Il faut garder à l'esprit que le ruisseau coule sous le couvert forestier et que la lumière est tamisée par les frondaisons.

La filtration devra être efficace et le rejet devra pouvoir être modifié pour simuler les changements saisonniers et "oxygéner" l'eau, au besoin à l'aide d'un venturi supplémentaire.

Grégaire, Melanotaenia sexlineata devra être maintenu en groupe et réclamera donc un bac d'un minimum de deux-cent cinquante litres. Il est en effet fortement recommandé de le maintenir en groupe d'au moins six à douze individus afin qu'il se sente en confiance. L'agressivité, toute relative, des mâles vis à vis de leurs congénères et le harcèlement des femelles n'en sera que dilué et son comportement, et notamment les parades nuptiales, n'en sera que plus intéressant.

Attention ! : Tous les Melanotaenia, insectivores de surface, peuvent sauter, un couvercle est donc fortement recommandé.

Disponibilité commerciale : Très rare

En 1982, Gerald Allen a apporté des spécimens vivants de M. sexlineata en Australie, qu'il a collecté dans la partie supérieure de la rivière Fly (lieu exact inconnu), où ils ont ensuite été élevés et distribués dans le passe-temps aquariophile australien. Heiko Bleher a lui collecté M. sexlineata au début des années 1980 et les a apporté en Europe. Depuis lors, il y a eu un certain nombre de collections vivantes et M. sexlineata mais reste rarement disponible dans le passe-temps de l'aquarium. (Tappin, 2008)

Parfois commercialisée sous le nom de Melanotaenia sp. kiunga , les poissons disponibles sont donc issus de populations élevées en captivité.

Attention ! : Il semble qu'en 1978, suite à une erreur d'identification, des Melanotaenia papuae collectés dans la rivière Laloki ont été initialement distribués dans le passe-temps australien sous le nom de Melanotaenia sexlineata.
Reproduction
Type
Ovipare
Difficulté
Possible
Paramètres
Température
24 à 26 °C
pH
6,5 à 7
GH
5 à 8 °GH
On ne sait pas grand-chose sur le cycle biologique de Melanotaenia sexlineata à l'état sauvage et très peu de données fiables de reproduction en captivité sont disponible. On peut supposer cependant qu'elles ne diffèrent pas de celles des autres membres du genre.
On se reportera à la fois aux conditions de maintenance décrites plus haut et à l'élevage des autres espèces de mélanoténies de Papouasie-Nouvelle-Guinée en respectant les variations saisonnières du milieu.
Commentaires
Étymologie : Melanotaenia, melano- du grec ancien μέλας, μέλανος, mélas, mélanos "noir " et taenia, du latin tænia "bandelette", du grec ταινία, (tainía) "bandelette" (ici bande, rayure), et sexlineata, "à six lignes" (six fois lignée).
Références
GBIF, IUCN,
Rainbow Fish (https://rainbowfish.angfaqld.org.au/Sexlin.htm)
- Allen G.R. "Field guide to the freshwater fishes of New Guinea". Christensen Research Institute, Madang, Papua New Guinea. (1991)
- Allen, GR, AW Storey et M. Yarro. "Poissons d'eau douce de la rivière Fly Papouasie-Nouvelle-Guinée". in Tabubil, PNG. Ok Tedi Mining and Tropical Reef Research. (2008).
- Allen, GR & Hammer, M. 2020. Melanotaenia sexlineata . La Liste rouge de l'UICN des espèces menacées 2020
- Groombridge, B. (éd.). 1994 Liste rouge de l'UICN des animaux menacés . UICN, Gland, Suisse et Cambridge, Royaume-Uni. (1994)
- Munro I.S.R. "Additions to the fish fauna of New Guinea". in Papua New Guinea Agricultural Journal 16 (4): 141-186. (1964)
- Tappin Adrian R. "Melanotaenia sexlineata, Munro, 1964" in Rainbow Fish, 2008

Pour citer cette fiche :"Melanotaenia sexlineata, Munro, 1964" B-Aqua / GP (2022)